Les bons gestes

A la rencontre de la déficience visuelle

En France, 61 000 personnes sont aveugles et près de 2 millions sont atteintes de malvoyance.

Si vous rencontrez une personne déficiente visuelle et que vous souhaitez lui apporter votre aide, voici quelques conseils :

Ne pas se taire lorsqu’elle arrive à votre niveau : votre voix est un repère pour la personne qui va vous situer et vous éviter.

Proposez votre aide et attendez que la personne acquiesce. Il se peut que la personne n’ait pas besoin d’aide, continuez votre chemin.

Ne l’attrapez pas par le bras sans la prévenir. Cela peut-être mal vécu par la personne qui ne vous a pas vu arriver.

Pour la guider, placez-vous devant en lui proposant votre bras. Vous pouvez lui décrire l’environnement si la personne vous le demande.

Précisez les éventuels obstacles sans faire l’usage de terme générique comme « attention », « là-bas », « par ici » qui ne permettent pas à la personne de savoir ce qui l’attend ou de localiser précisément l’endroit où elle doit aller.

L’association Les Chiens Guides d’Aveugles Centres Paul Corteville, également affiliée à la FFAC, a réalisé une vidéo qui explique les techniques de guide : https://www.youtube.com/watch?v=EhQGX2PsN4Y

Les bons gestes face à un chien guide au travail :

Ne pas appeler le chien.

Ne pas le caresser.

Ne pas lui donner à manger.

Toutes ces actions vont déconcentrer le chien au travail. Cela est dangereux lorsqu’il guide son maître car s’il y a un obstacle devant lui, le chien ne pourra pas l’éviter.

Demander au maître si vous pouvez caresser le chien lorsqu’il est à l’arrêt. Il pourra être ravi de discuter 5 minutes avec vous si vous respectez bien toutes ses règles de savoir-vivre !

Si vous rencontrez un maître et son chien qui vous semblent en difficulté, demandez directement au maître s’il a besoin d’aide.

Remarque : les chiens guides sont suivis régulièrement par l’équipe technique et l’équipe vétérinaire. Ils sont bien nourris et en bonne santé. Ils ont toutes les caresses souhaitées une fois le harnais de travail ôté et redeviennent à ce moment là des bons chiens de compagnie.